Voir...  Savoir...  Comprendre… Le monde d’hier et de demain

  

En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. » (Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme)

Accueil   Généralités   Nouvelles de France   Politique société & culture   Religion & société   Droit social & travail   Nouvelles du Monde   Recettes Trucs & Astuces

Environnement, climat, énergie et ressources


« Il n’y a pas d’autres domaines que l’écologie ou les préoccupations les plus justifiées voisinent avec les plus évidentes bêtises, ou la confusion des concepts est aussi manifeste, où les croyances l’emportent sur la raison, où la pression sociale est aussi sirupeuse que violente, ou l’idéologie prend le masque de la vérité, où les intérêts se cachent sous la bannière de la générosité, où les informations sont partielles, partiales et souvent truquées. Cette bouillie de faux concepts, de grands sentiments et d’intérêts camouflés conduit les hommes les plus respectables à proférer doctement les plus évidentes contrevérités… et, surtout, à prendre les plus incontestables bienfaits de la science pour le plus grand des dangers. Pourquoi ce fossé entre la réalité et sa perception ? »

Ressources et énergie

 Jancovici : Sommes-nous trop sur la planète ? - L'info du vrai - 16/11/2017 : Jean-Marc Jancovici était invité dans l'émission d'Yves Calvi sur le thème "Sommes-nous trop sur la planète ?" le 16 novembre 2017. Autres invités : Hervé Le Bras démographe et François Gemenne, spécialiste des questions géopolitiques de l'environnement.

 Vers une famine planétaire 

 Bernard Lugan : «100 millions d’Africains veulent arriver en Europe»

 L’épuisement des ressources naturelles :

 Estimation des dates d'épuisement des richesses de notre planète, exploitables à un cout admissible et au rythme actuel de consommation :

 métaux rares: la face cachée de la transition énergétique - GUILLAUME PITRON : En nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons en réalité dans une nouvelle dépendance : celle aux métaux rares. Graphite, cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares… 

 L'énergie du thorium, l'avenir vert du nucléaire? Jean-Christophe de Mestral at TEDxParis : Jean- Christophe, physicien, est un fervent défenseur de ce qui pourrait être une révolution énergétique : l'énergie nucléaire issue du Thorium.

 La fusion froide, une nouvelle source d'énergie propre - Jean-Paul Biberian : Et si la fusion, ca n'était pas seulement la fusion à très haute température? Il y a d'autres moyens de provoquer la fusion des atomes et produire ainsi de l'énergie propre... Jean Paul Biberian nous livre le secret de la fusion à froid…

Le coût exorbitant des énergies renouvelables : Moins d’un mois après la COP23 qui s’est achevée à Bonn le 18 novembre dernier, Emmanuel Macron reçoit une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement à Paris pour le One Planet Summit. Sans doute, le premier d’une longue série.

 La transition écologique coûte (déjà) 50 milliards par an : L'impasse technique et financière des énergies renouvelables était prévisible et prévue. Mais il semble impossible aux élus de la République de s'opposer à une idée dans l'air du temps.

 


Climat

 Combien de CO2 l'humain produit-il juste en respirant?

 CO2 dégagé par la respiration des Français (Donc, l’immigration est néfaste au bilan carbone ? Et l’augmentation de la population du globe un désastre !...)

 La canicule 2019 n’a rien à voir avec la pollution Publié par Dreuz Info le 21 juillet 2019 :

 Voilà ce que l’on pouvait lire dans un journal anglais, le Ampshire Advertiser from Southampton, le 17 juillet….1852 ! Vous pouvez trouver le fac-similé sur internet. 

 En 1132 en Alsace les sources se tarirent et les ruisseaux s’asséchèrent, et le Rhin pouvait être traversé à pied.

 En 1152 la chaleur était si intense que l’on pouvait faire cuire des oeufs dans le sable.

 En 1160, à la bataille de Bela (en Hongrie), un grand nombre de soldats moururent en raison de la chaleur excessive.

 En 1276 et 1277, en France, les récoltes d’avoine et de seigle furent totalement détruites par la chaleur.

 En 1303 et 1304 la Seine, la Loire, le Rhin et le Danube pouvaient être traversés à pied.

 En 1393 et 1394 un grand nombre d’animaux tombèrent morts et les récoltes anéanties en raison de la sécheresse due à la chaleur.

 En 1440 la chaleur fut excessive. En 1538, 1539, 1540 et 1541 les rivières européennes étaient littéralement asséchées.

 En 1556 il y eut une sécheresse généralisée dans toute l’Europe.

 En 1615 et 1616 la canicule s’abattit sur la France, l’Italie et les Pays-Bas.

 En 1646 il y eut en Europe 56 jours consécutifs de grandes chaleurs.

 En 1676 des canicules à nouveau. Les mêmes évènements se reproduisirent au XVIIIe siècle.

 En 1718 il n’y eut aucune pluie entre les mois d’avril et octobre. Les récoltes furent brûlées, les rivières asséchées et les théâtres fermés à Paris par ordre du Préfet de police en raison des températures excessives. Le thermomètre enregistra 36° ( et 45° à Paris ). Dans les jardins de la banlieue arrosés les arbres fruitiers fleurirent deux fois pendant la même saison.

 En 1723 et 1724 les températures étaient extrêmes.

 En 1746 l’été fut particulièrement chaud et sec et les récoltes furent littéralement calcinées. Pendant plusieurs mois il n’y eut aucune pluie.

 En 1748, 1754, 1760, 1767, 1778 et 1788 les chaleurs d’été furent excessives.

 En 1811, l’année de la comète, l’été fut très chaud et le vin très bon y compris à Suresnes.

 En 1818 les théâtres parisiens restèrent fermés pendant un mois en raison des chaleurs excessives, la chaleur avait atteint 35 degrés C.

 En 1830, alors que des combats avaient lieu, le thermomètre afficha des températures de 36 degrés C les 27, 28 et 29 juillet.

 En 1832, lors de l’insurrection du 6 juin, le thermomètre releva une température de 35 degrés.

 En 1835 la Seine était presque à sec.

 En 1850, au mois de juin, au cours de la seconde épidémie de choléra de l’année le thermomètre afficha 34 degrés…

 Le « réchauffement », c’est trop chaud pour le confier à des idéologues hystériques : Dans l’émission l’Heure des Pros animée par un journaliste courageux et modéré, Pascal Praud, deux écolo-totalitaires ont tenté de terroriser les invités.

 Qui sont les climato-sceptiques et sur quelles théories se basent-ils ... Chez les scientifiques, intellectuels, politiques, il existe de nombreux climatosceptiques. Certains sont même à la tête de grandes institutions. Mais qui sont-ils et quelles sont leurs théories ?

 [Analyse] du discours d'un climato-sceptique: V. Courtillot. Part. 1 : J’analyse une conférence donnée par M. Courtillot qui circule beaucoup sur le net (https://www.youtube.com/watch?v=uXeRb... par exemple mais nombreuses occurrences). M. Courtillot est un climato-sceptique qui remet donc en question l’origine humaine du changement climatique (qu’il reconnaît). Dans cette vidéo, j’analyse la première partie de sa conférence. C’est l’occasion d’apprendre plein de choses intéressantes sur le climat et sur certains arguments développés par les climato-sceptiques.

 Climatosceptique : Un climatosceptique est une personne qui rappelle la faiblesse des fondements scientifiques de la théorie de l'origine humaine du réchauffement climatique, remettant aussi en cause la validité du consensus scientifique instauré, ou bien contestant la fiabilité des modèles informatiques ou mathématiques prévoyant un avenir menaçant. On trouve parfois également le terme de "climato-agnostique" ou "climato-réaliste".

 Liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique : Cette liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique liste les scientifiques à travers le monde qui sont climatosceptiques, c'est-à-dire sceptiques sur la réalité d'un réchauffement climatique exceptionnel, son origine humaine ou sur le fait qu'il ait des conséquences négatives. Ils sont Prix Nobel, Ph.D., lauréats de nombreux prix, auteurs d'articles majeurs.

 Accroissement de la glace polaire malgré le réchauffement planétaire ?!

 François Gervais - L'urgence climatique est un leurre : « Cette fois, il n’y a plus de doute possible, les scientifiques sont unanimes : l’être humain dérègle le climat. » Combien de fois ces dix dernières années avons-nous entendu dire qu’un « consensus scientifique » vient enfin d’être établi sur cette question ? 

 Le changement climatique - Info ou Intox ? Que disent vraiment les données scientifiques ? La terre se réchauffe-t-elle ou sommes-nous juste dans une phase d'un cycle déjà vécu dans le passé ? Quelle est la part du CO2 dans les gaz à effets de serre ? Quelle est la part de l'activité humaine dans les émissions de CO2 ? Que se passe-t-il au pôle sud ? A partir des rapports scientifiques (du GIEC) peut-on vraiment conclure à un réchauffement dû à l'activité humaine ? Interview d'Etienne Vernaz, illustrée de nombreux documents scientifiques

 « Le lien entre les dérèglements climatiques et l’activité humaine n’est pas clairement démontré » : Pour l’ancien PDG d’Elf, la croissance galopante du nombre d’humains est problématique. Bien que la fin du pétrole ne soit pas pour demain, la généralisation du mode de vie occidental exige des investissements colossaux dans les énergies alternatives...

 Réchauffement climatique : il n’y a aucune preuve de son origine humaine : réchauffement climatique et l’augmentation dramatique de gaz à effet de serre sont dus à l’activité humaine, et surtout industrielle. Et ils le prouvent "scientifiquement" dans un rapport que doivent prendre pour pain bénit tous les dirigeants de la planète.

Les cycles de Milankowitch

Pr Carl-Otto Weiss - Le changement climatique est dû à des cycles naturels

 Soyez écolo, prônez le nucléaire ! Un écologiste critique les énergies renouvelables, qui posent des problèmes environnementaux sans répondre à la demande, contrairement au nucléaire.

Patrick Moore, (ex Greenpeace Canada) : « bien-sûr qu’il y a un changement climatique – il existe depuis le début des temps » : Nommez une seule personne, n’importe où dans le monde, parmi ces artistes et riches militants contre le réchauffement climatique, qui ont vendu leurs propriétés en bord de mer puisque, comme ils disent, les niveaux de la mer vont engloutir les côtes d’ici 10 ans.

 Interdiction de l'avion, couvre-feu thermique… le scénario noir pour vraiment limiter le réchauffement climatique : Une étude du bureau d'étude B&L liste les mesures qu'il faudrait prendre sous 10 ans si nous voulions vraiment éviter que le réchauffement climatique ne dépasse le seuil critique des 1,5°C dans le monde. Attachez vos ceintures, ça secoue ! (Bref… On arrête tout et on crève ?)

 Vincent Courtillot : "Il n'y a plus aucun réchauffement" - A voir absolument. Vincent Courtillot nous démontre les incohérences du GIEC et apporte les vraies courbes du changement climatique. Ici Extrait de l'excellente intervention de Vincent Courtillot en 2011 à l'Université de Strasbourg qui nous démontre une stabilisation voir une baisse des températures depuis l'an 2000. Il nous apporte également un éclaircissement sans précédent des études sur le climat.

 Pas de « coavionnage » pour les nababs de Davos ! Cette année a vu le record de jets privés. On peut lire, dans Capital, que « selon les constatations d’Air Charter Service, relayées par le quotidien anglais The Guardian, les politiques et les patrons ont opté cette année pour des jets privés plus grands et plus chers. Le nombre de déplacements en avion privé a augmenté de 11 % sur l’ensemble de l’année dernière ». On nous annonce 1.300 vols recensés, et pas question de faire du « coavionnage » : chacun le sien. À ce jeu-là, les plus mauvais élèves sont, paraît-il, les Allemands, les Français, les Russes, les Américains et les Saoudiens. ...Et pour lutter contre le réchauffement, il faut, mauvais élève que vous êtes, éteindre votre télé, baisser le radiateur, acheter des chaussettes chaudes et manger froid, éviter les haricots blancs et les artichauts pour ne pas lâcher de méthane dans l’atmosphère, ne plus faire d’enfants et calculer votre bilan carbone quand vous achetez des carottes du Poitou.

 L’origine du réchauffement climatique : Le réchauffement climatique allégué pour justifier toutes sortes de contraintes, notamment fiscales, est-il le fruit d’une recherche scientifique originelle ? C’est ce que les pouvoirs politiques et médiatiques veulent nous faire croire. La réalité est différente comme le montre le texte ci-après tiré du livre d’Alexander King, (1909-2007) chimiste anglais co-fondateur du Club de Rome et de Bertrand Schneider (1929- ) diplomate français qui fut secrétaire général du Club de Rome. Il existe une version française de ce livre : Questions de survie. La révolution mondiale a commencé. (Calman-Lévy, 1991).

 Parametres de Milankovic – climat : Pour comprendre les 3 paramètres qui influent réellement sur le climat de la terre et cesser d'écouter les bobos écolos gauchistes manipulateurs et profiteurs.

 Le mythe du consensus climatique s’effondre : Il faut que nos responsables politiques acceptent qu’ils ont été bernés.

 Benoit Rittaud LCI dec 2017 : Mardi 12 décembre 2017, Benoît Rittaud, mathématicien, Président de l’association des climato-réalistes a été reçu par David Pujadas dans le cadre de l’émission « 24 heures Pujadas, l’info en questions » sur LCI. Ce sera la seule voix climato-réaliste à pouvoir se faire entendre dans le déferlement alarmiste autour du « One Climate Summit »

 CLIMATO-OPTIMISTES

 Les cycles de Milankovitch et les changements climatiques : Par le passé, la Terre a déjà connu des changements climatiques. Certains s'expliquent par des perturbations astronomiques en apparence minuscules : les cycles de Milankovitch.

 Faut-il croire au réchauffement climatique ? Vous y croyez, vous, au réchauffement climatique ? Vraiment ? Oui, probablement. Enfin peut-être. En tout cas c'est ce qu'on nous dit. Mais vous êtes sûrs ? Dans cette vidéo, on va se demander si physiquement parlant, il est raisonnable de croire à l'idée du réchauffement climatique induit par l'homme.

 L'interview déconseillée aux climato-croyants : Interview d’István Markó (Chimiste, professeur et chercheur à l’université catholique de Louvain, spécialiste de la synthèse de produits naturels et de botanochimie) par l'ADDE (Alliance pour la démocratie directe en Europe), parti "eurosceptique"

 Le mathématicien Benoît Rittaud analyse le rapport du GIEC : Interview postée sur la chaîne CLIMATO-OPTIMISTES :

 Groenland : la terre verte face au changement climatique 

 François Gervais - L'urgence climatique est un leurre : « Cette fois, il n’y a plus de doute possible, les scientifiques sont unanimes : « l’être humain dérègle le climat. » Combien de fois ces dix dernières années avons-nous entendu dire qu’un « consensus scientifique » vient enfin d’être établi sur cette question ? Le très officiel GIEC ne vient-il pas de publier un rapport nous laissant le choix entre une catastrophe planétaire si l’humanité agit tout de suite pour sauver le climat, et la fin du monde, dans le cas contraire ?


Environnement

 14.000 ÉOLIENNES ABANDONNÉES AUX USA ! A chacun sa façon de penser, la mienne à ce sujet est faite depuis longtemps. En France nous sommes toujours un peu en retard et là, en voyant ce désastre, nous pourrions prendre un peu d'avance.Eh bien non, nous y allons, droit dans le mur. Vive le vent de la connerie ! On est perplexe ! là aussi !

 L’éolien terrestre programme un gigantesque préjudice écologique. La FED envisage d’attaquer le gouvernement : La Fédération Environnement Durable envisage d’attaquer le gouvernement français pour inaction contre la pollution du territoire générée par les déchets des éoliennes industrielles. La situation de l’Allemagne (1) confrontée à ses premiers démantèlements d’éoliennes, nous révèle qu’aucune précaution à la hauteur des enjeux n’a été prise par l’État français (2) pour protéger l’environnement.     

 Éoliennes : chronique d’un naufrage annoncé : L'éolien est écologiquement peu rentable. Il pollue et détruit les paysages. Il est surtout l'objet d'un lobby plus soucieux de l'argent public que de la nature. Lecture.

 Decision officielle de recouvrir la France d'éoliennes : Au mépris de la consultation nationale en cours censée demander l'avis des citoyens sur la transition énergétique , le gouvernement décide de passer  en force

 Ouvrage : « Éoliennes : chronique d’un naufrage annoncé » de Pierre Dumont et Denis de Kergorlay : Les éoliennes sont l’un des symboles de l’absurdité des politiques publiques contemporaines. Souvent niches à corruption (ou, à tout le moins, de montages financiers opaques), défigurant toujours le paysage, elles n’ont pratiquement aucun intérêt écologique ou ­économique.

 Biodiversité. Le conseil constitutionnel interdit la vente de semences paysannes… C’est décidé par les « sages » du conseil constitutionnel, interdiction à la vente des semences anciennes. Place à l’uniformité et aux semences F1, et (OGM?) qui rempliront les poches des lobbies et appauvriront notre besoin en vitamines. 

 Éoliennes : 30 millions de tonnes de béton pour sauver la biodiversité :

 Comment l'agriculture a tué la fertilité de nos sols :

 L’éolien, pompe à fric (Claude Brasseur Mathématicien, chercheur en énergies renouvelables) : Certains citoyens ordinaires peuvent s’enrichir sur le dos de tous les autres, et ce, « grâce » à une source d’énergie qui n’en est pas une si elle n’est pas stockée pour la plus grande part. Qui a parlé d’escroquerie ?

 Grand angle du 23/02/2018 : La démographie africaine va exploser dans les prochaines décennies. Pour l'écrivain journaliste, Stephen Smith, une migration de masse va se produire. L'auteur de "La ruée vers l'Europe" est l'invité du Grand Angle

 Le scandale national éolien: lettre de Madame la Maire de La Chaussée Sur Marne

 Saint-Exupéry : le monstre des mers inauguré : (publié le 07/09/2018) : Jeudi 6 septembre, le "Saint-Exupéry", le plus gros porte-conteneurs français a été inauguré. Un navire que Nicolas Hulot avait pointé du doigt le jour de sa démission.

 2050 : un beau monde sans carbone … Voici le scénario très sombre d’un monde futur sans combustibles fossiles.

PRECEDENT

Accueil

SUIVANT